Sélectionner une page

Danger !

Le 3 juillet dernier à l’Assemblée nationale et en pleine nuit, un amendement d’un député LRM a été adopté pour remplacer dans la Constitution le terme “sécurité sociale” par celui de “protection sociale”, et cela dans plusieurs articles de la constitution.

Quelle signification cela a-t-il pour nous? Une grande partie des psychiatres psychanalystes font des feuilles de soins remboursées par la sécurité sociale. Cela permet à un nombre important de patients de s’engager dans une cure sans avoir à vivre dans des conditions difficiles. De même dans les hôpitaux, les plus démunis comme les autres voient leurs frais d’hospitalisation couverts par cette même sécurité sociale. Le changement d’appellation voté par les députés est un signal d’alarme : il annonce une orientation qui sera ensuite mis en application dans des lois cadres.

Le nouveau terme de “protection sociale” programme à l’avance des changements importants : les plus prévoyants devront cotiser auprès de compagnies d’assurances privées. Cela va représenter pour elles des bénéfices substantiels. Ceux qui sont les plus en demande de “soins psychiques” auront-ils cette prévoyance, et les moyens de cotiser auprès d’une compagnie d’assurance privée ? Cela ne sera probablement pas le cas, hélas !

Nous proposons donc qu’aux seize points qui ont été exposés dans la première pétition aux présidentiables, soit rajouté un dix-septième point : « Nous demandons que la sécurité sociale continue d’être considérée comme un droit constitutionnel, tel quel cela a été rédigé une première fois dans la constitution de 1945. »