Séminaire-Atelier Claire Gillie

2017-2018

L’allemand freudien, langue originelle de la psychanalyse

Mardi à 21 h

17 octobre, 21 novembre, 19 décembre, 23 janvier, 13février, 20 mars, 10 avril, 22 mai, 26 juin

Espace Analytique (2)
33 rue du Faubourg Montmartre
75009 Paris

C’est en allemand, langue fondatrice de la psychanalyse, que l’inconscient pour la première fois s’écoute, se déchiffre, s’écrit, et se transmet. Freud nous propose dans ses notes de bas de page une exploration des ramifications grammaticales et lexicales possibles de certains signifiants. Lui-même émaille souvent son texte de citations en langue étrangère venant infléchir et faire dériver le flux des associations assujetties dès lors à des assonances, allitérations, homophonies, polysémie sur lesquelles l’inconscient vient faire fond.

Il s’agira – aussi bien avec les participants non-germanistes que germanistes – de retourner aux racines du « vocabulaire » de l’inconscient, afin de ressaisir les assises premières des principaux néologismes freudiens regroupés par champs conceptuels. Puis ce lexique freudien sera mis à l’épreuve de sa relecture par Lacan, permettant ainsi de s’aventurer dans les torsions du signifiant pour en saisir les nuances d’une langue à l’autre.

Ce « Séminaire-Atelier » lancé en octobre 2014 poursuit sur sa lancée pour la 4e année, et pourra intégrer les nouveaux inscrits. De séance en séance, des documents sont échangés et viennent constituer une sorte de bibliothèque bilingue commune, permettant au fur et à mesure d’explorer les coulisses linguistiques du texte freudien, mais également de réfléchir à une clinique du cas prenant en compte la langue d’origine du sujet.

Pour s’inscrire, contacter Claire GILLIE (15 participants maximum) :
33 rue du Faubourg Montmartre
75009-Paris
Tel : 06 71 21 04 54
   gillie.claire@gmail.com

error: Contenu protégé