La clinique lacanienne n° 33

Éditions Eres

Les travaux de l’École psychanalytique de Sainte-Anne. D’un abri pour la psychose

Nicolas Dissez avec la participation de : M. Aguirre, C. Bayat, F. Benkimoun, E. Bertaud, V. Bordet, J. Cacho, E. Caruelle-Quilin, S. Chollet, T. Clermont, M. Czermak, F. Fernandez,T. Garcia-Fons, P.Y. Gaudard, E.M. Golder, C. Goulier, L. Grimberg, B. Gruber, S. Hergott, C. Lacote-Desbribats, B. Le Bouteiller, G. Pommier, L. Putigny-Ravet, J. Rouzel, M.J.Sauret, B. Sciamma-Danan, L. Sibony, M.E. Sota, R. Tyranowski, C. Tyszler, J.- J. Tyszler, V. Vie.

 “Commencez par le plus difficile, ensuite vous n’aurez plus qu’à descendre !”

Ce conseil de Jacques Lacan à Marcel Czermak a pu constituer un viatique pour les travaux de l’École psychanalytique de Sainte-Anne depuis sa fondation en 1983. Le plus difficile pourrait être le champ des psychoses, dont la clinique a le mérite de remettre au travail des questions habituellement négligées et pourtant essentielles à toute pratique analytique : qu’appelle-t-on parler ? Qu’est-ce qu’un dialogue ? D’où s’origine le sens ?

Les contributions sont issues des travaux d’un certain nombre d’élèves rassemblés autour de l’enseignement de Marcel Czermak. Les auteurs interrogent les questions posées par la clinique des psychoses afin d’en tirer les conséquences pour la psychanalyse elle-même. Ils soulignent l’attention de cette école aux questions de recherche, comme son voeu premier de former des praticiens.

À cette occasion, la revue publie le dernier entretien, avec Marcel Czermak, décédé en juin 2021

https://www.editions-eres.com/ouvrage/4812/les-travaux-de-lecole-psychanalytique-de-sainte-anne

Facebook
error: Contenu protégé