La psychanalyse va-t-elle disparaître ?

Elsa Godart

Postface de Roland Gori

Albin Michel, 17 janvier 2018

Dans cet ouvrage, il est question de mettre en lien la psychanalyse avec les mutions contemporaines que l’on constate. Notre monde n’est plus celui de Freud ou de Lacan. Face à ces métamorphoses contemporaines desquelles découlent de nouveaux usages et comportements, qu’est-ce que la psychanalyse peut en dire ? Toute société est pathogène. Or une société aux comportements inédits entraîne-t-elle de nouveaux malaises ?

J’ai observé et pris en considération, les diverses plaintes, apparemment banales et insignifiantes, dont les médias se font souvent l’écho : « nos amis Facebook ne sont plus de vrais amis » ; « plus on communique et moins on s’entend » ; « il n’y a plus de relation amoureuse, que de la consommation » ; « les réseaux sociaux appauvrissent la sociabilité » ; « la machine va tuer l’humain » ; « à l’heure de l’hyperconnexion on n’a jamais autant été seul » ; « les photos ont anéanti les mots » ; « tout est narcissisme » … Or, sans être des « symptômes » au sens pathologique, l’auteur constate que ces comportements déviants, véritable dérive du contemporain, donnent lieu à des « malaises », à la frontière entre le normal et le pathologique. A partir de cela, elle dénombre six grandes catégories capables de rassembler ce nouvel ethos : les pathologies de la limite, de l’objet, du moi, de l’angoisse, du vide et du lien.

La psychanalyse, parce qu’elle est une « clinique de l’humain », capable de prendre en considération la singularité de chaque sujet, de préserver nos subjectivités, parce que sur le divan on retrouve ce qui semble tant nous manquer dans le contemporain à savoir : une écoute, une parole, une élaboration, le regard, le désir et l’amour. À cela, s’ajoute le discours psychanalytique comme véritable anthropologie : et si la psychanalyse, d’un point de vue social et politique, devenez une alternative de résistance face à un monde qui ne cesse d’interroger nos parts d’humanité ?

Elsa Godart
Directeur de recherche Etudes psychanalytiques Université Paris 7-Diderot
Chercheur associé en philosophie LIPHA-PE Université Paris Est-Créteil

Facebook