Séminaire de M. Zafiropoulos 

Jeudi 14 Mars à 21h
Espace Analytique 

Gorana Manenti intervient dans le cadre du Séminaire de M. Zafiropoulos – Clinique de la culture et sujet de la modernité – sur la problématique des psychoses :

L’effondrement du patriarcat auquel nous assistons depuis plusieurs décennies, nous permet-il aujourd’hui de soigner les psychoses différemment qu’il y a encore quelques années ou quelques décennies? La libération de la femme, les avancées dans l’acceptation de l’homosexualité comme choix d’objet d’amour et (n’en déplaise au pape ), ne relavant pas de la psychopathologie particulière, apportent-ils des nouveaux éclairages sur ce qui est désigné confusément, uniformément et tristement comme une seule et unique « psychose »? 

Ainsi hier encore grâce à une place intouchable accordé à l’homme considéré  comme non castré, la femme en tant que mère était considérée comme la seule responsable de l’apparition de toute sorte de délire, hallucinations, confusions ou idées persécutrices, signes différents des psychoses. Le patriarcat s’affaiblissant pourrions nous actuellement  être capables d’apporter quelques nouveaux éléments à partir des contributions cliniques et théoriques post-lacaniennes à notre discipline?

Facebook