Le sentiment de solitude –
Approche psychanalytique

Brigitte Dollé-Monglond

Éditions In Press,
Parution le 10 janvier 2018

 

 

 

Qu’interpelle en chacun le sentiment de solitude ? De quoi est il le nom ou le symptôme ? Des analystes croisent leurs regards.

Si le sentiment de solitude est intemporel, universel, il doit aujourd’hui être réexaminé au regard de l’actualité et des profondes mutations sociétales contemporaines. Nous sommes aujourd’hui dans une situation paradoxale où nous pourrions n’être plus jamais seuls comme la réalité virtuelle nous y incite alors que chacun en ressent le caractère fictif. Cette expression qui surgit dans la clinique, quel en est le sens ? Le cadre analytique ne serait-il pas paradigmatique d’une forme de solitude qui en éclaire le statut ? De quoi ce sentiment est-il le nom, et quel est son destin, de quoi est-il le symptôme ? Est-il avant tout corrélé à l’objet du deuil, à l’expérience de la perte, de la séparation ? Se superpose-t-il à l’isolement, produit de nos individualismes ? S’associe-t il à un état de dépression, autre forme de maladie contemporaine ? Renvoie-t-il à la mélancolie de l’humain, ou serait-ce seulement une autre façon de parler de l’angoisse ?

Qu’est-ce que le psychanalyste aujourd’hui de sa place de veilleur-éveilleur peut en dire ? La traversée analytique dans sa singularité n’est-elle pas arrimée à ce travail psychique d’acceptation ou d’apprivoisement de « la capacité d’être seul » ? Cet ouvrage met en regard le processus psychanalytique dans sa spécificité et cette expérience essentielle de solitude. Il porte un regard nouveau sur la complexité de cet affect en reconfigurant ce questionnement à partir d’une diversité d’approches qui correspond à la fois à la dimension intemporelle et aux formes plurielles de la solitude contemporaine. Chaque contribution privilégie un angle de vision et témoigne d’un constant va-et-vient de la clinique à la théorie, en faisant aussi une part importante à l’expression littéraire.

La directrice de l’ouvrage :
Brigitte Dollé-Monglond : Psychanalyste, psychologue-clinicienne, Membre et ancienne Présidente du Quatrième Groupe. Auteur d’éditions critiques en matière littéraire, Coll. « Bouquins », éd. Robert Laffont, de L’Introduction aux thérapies familiales, L’empreinte familiale (éd. ESF, 1998) et de plusieurs articles psychanalytiques. Elle a récemment contribué à l’ouvrage collectif : Des psychanalystes en séance, (éd. Gallimard, Folio, 2016).
Exerce à Toulouse.

Ont contribué à cet ouvrage :
Marianne Alphant, Marc Babonneau, Gérard Bazalgette, Monique Lauret, Ghyslain Lévy, Jean-Michel Quinodoz, Jean-Claude Rolland, Louis Ruiz.

Plus d’informations

Facebook